close
#Cultures#Wow

Wow ! Des robots sexuels courant 2017 ?

David Levy, un maître d’échec et spécialiste des IA depuis plusieurs décennies, affirme que les robots sexuels seront bientôt non seulement une réalité, mais aussi certainement un expédient très commun dans la société des années à venir. Il semblerait que la société californienne Abyss Creations et son PDG soient du même avis.

Sommes nous si éloignés d’un monde où les filles de joies de Westworld existeraient ? Rien n’est moins sûr puisque après les déclarations fracassantes de David Levy, auteur de « Love and Sex with robots – The Evolution of Human-Robot Relationships. » et doctorant sur le sujet,  au deuxième Congrès international portant sur l’amour et le sexe avec des robots à la Goldsmith, University of London, une société californienne dirigée par Matt Mc Cullen et réputée pour concevoir et construire des sex dolls ultra réalistes, Abyss Creations, annonce qu’elle va lancer une gamme de robots sexuels courant 2017.

Wow ! Des robots sexuels courant 2017 ? robots sexuels actu geek
Mae & Clem, Robots / filles de joie du saloon – Westworld©

Il semble en effet penser que les derniers progrès faits en intelligence artificielle permettront à l’industrie des loisirs pour adultes de concevoir et commercialiser des robots sexuels ultra réalistes, donc intelligents, dans l’année à venir. Dans le monde scientifique, des voix s’élèvent pour appuyer ce genre d’initiative. Les raisons ? Elles sont multiples, mais la principale est que les robots sexuels ne transmettent pas de MST, contrairement au coup d’un soir rencontré parfois dans un état second, ou au match Tinder, peut-être algorithmiquement compatible, mais parfois avec des vices cachés.

Wow ! Des robots sexuels courant 2017 ? robots sexuels actu geek
Le créateur des RealDolls, Matt McMullen – Jonathan Becker@

A la question de savoir si cela ne risque pas de mettre en danger nos instincts et processus de reproduction, la chercheuse Lynne Hall de l’université de Sunderland (également speaker au congrès mentionné ci-dessus) semble peu convaincue, associant l’acte sexuel avec un robot à une activité pornographique plutôt que liée à un véritable désir amoureux. De l’onanisme par machine interposée, en somme. Ce n’est cependant pas pour plaire aux associations féministes de par le monde qui estimeraient que l’usage de ces robots sexuels pourrait perturber le développement affectif des adolescents et aggraverait la tendance masculine à objectifier les femmes en leur donnant la possibilité d’user d’un fac-similé toujours lascif et consentant. Autant pour la culture du viol.

Cependant, David Levy, lui, estime que les mariages « interespèces » sont à prévoir d’ici 2050 et que le fonctionnement de la société risque d’être bouleversé socialement avec l’apparition de ces nouveaux « citoyens ».  Le sexe ayant de tous temps été un marché porteur et moteur, il semblerait donc que Philippe K. Dick et Isaac Asimov s’approchent de plus en plus de relever du roman de mœurs contemporain que de la Hard SF.

Commentaires
Tags : #newsdavid levyfeaturedrobotssexbots

Konect par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune news de Konect.be.
Email address