close
#Cultures

Rebelle Productions & DragOnSlide, le Serious Gaming à la wallonne

Le Serious Gaming s’impose de plus en plus dans les entreprises, les institutions et la société en général pour faire évoluer leurs intervenants de manière ludique et résoudre des problématiques pédagogiques ou promotionnelles grâce à son interactivité.  Voici le témoignage de Benjamin François, directeur artistique et co-fondateur de Rebelle Productions, et celui de Nicolas Jura occupant le même poste chez Drag ON Slide, créateurs de serious games

Rebelle Productions & DragOnSlide, le Serious Gaming à la wallonne serious gaming actu geek

 

 

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre entreprise en quelques mots ?

B.F. : Je m’appelle Benjamin François, après mes études d’illustration j’ai travaillé pour Belle productions pendant 18 ans dans différentes fonctions : coloriste, illustrateur, graphiste, concepteur, game designer, scénariste, chef de projet et pour finir Directeur Artistique. Fort de cette expérience et avec l’envie de continuer l’aventure, je suis co-fondateur de Rebelle Productions.

Rebelle productions est une jeune association d’artistes qui développent des jeux vidéo, applications multimédias et jeux de société. Nous mettons à disposition nos compétences pour fournir des outils ludiques de communication, de formation ou d’information pour nos clients, leurs employés ou leur public cible.

N.J. : Je m’appelle Nicolas Jura et je suis co-gérant de la société DragONSlide, une entreprise de création de jeux vidéo. Nous sommes spécialisés dans les serious games, autrement dit, les jeux d’apprentissage et les applications mobiles. Dans tout ça, j’occupe actuellement les postes de directeur artistique et game designer (la personne en charge de la réflexion et création des projets).

Qu’est-ce que le Serious Gaming? Comment l’appliquez-vous et en quoi votre conception de ce procédé est-elle différente des autres ?

B.F. : Le jeu a toujours été un moyen d’apprentissage et d’évasion. Depuis ces dernières décennies il a évolué rapidement donnant accès à une variété de produits et de supports de plus en plus grande, attirant ainsi plus de monde avec des attentes variées et très précises. Vu que l’on a tous une âme de joueur, tout le monde peut avoir une idée de jeu original. De plus, le jeu est un très bon moyen ludique pour former, informer ou communiquer sur un sujet ou un produit.

C’est ici que « Rebelle Productions » intervient, une association professionnelle d’artistes où chacun est expert dans son domaine : chef de projet, directeur Artistique, marketing, concepteur, scénariste, game designer, illustrateur, graphiste 2D/3D, animateur 2D/3D, programmeur eb/PC/Mac/smartphone/Tablette/Console/RA/VR, ingénieur du son, acteurs, … Ce qui permet de réaliser chaque projet de façon personnalisée en respectant l’idée de base du commanditaire.

En d’autres mots, l’équipe se crée en fonction du besoin du projet. Nous n’essayons pas de vendre un seul savoir-faire, mais nous mettons nos savoir-faire ensemble pour réaliser un projet avec une identité et un concept  inédit pour chaque client. Grâce à ce concept d’association, nous pouvons répondre à toutes demandes petites ou grandes, quel que soit la technologie ou le support demandé, tout en assurant une qualité professionnelle.

N.J.: Nous préférons nous définir comme une société de « création ». Pour nous, la créativité est l’une des qualités les plus importantes dans notre métier. Grâce à elle, il nous est possible d’allier ludique et sérieux dans nos jeux, deux des composantes principales de nos projets, d’où notre slogan : Seriously Funny. Et ce n’est pas juste une vision des choses. En pratique, nous consacrons un tiers du développement à la conception et la réflexion. Nous réfléchissons ainsi sur les désirs et demandes de nos clients, mais surtout sur l’expérience utilisateur à véhiculer.

Ainsi nous avons, depuis juillet 2015, créé le produit « PromiSelf ». Notre propre outil de travail basé sur les faiblesses récurrentes des serious games. Celui-ci est issu de deux notions : « Promise » qui donne : promesse signifie que nous axons nos produits sur la promesse utilisateur (ex : si nous voulons réaliser un jeu pour former des électriciens sur la sécurité sur le lieu de travail, la promesse utilisateur pourrait être : sensibiliser les électriciens sur les dangers liés à la réparation électrique et comment travailler de manière sécurisante). A partir de cette promesse, nous déterminerons les mécaniques de jeu, les éléments graphiques, qui vont augmenter la force de l’expérience.

L’autre notion de PromiSelf est le mot « Self », qui signifie soi-même. Cette notion fait référence à un coffre virtuel que nous avons créé dans lequel nous y avons déjà inséré un grand nombre d’éléments 3D tels que des objets, des personnages mais aussi des mécaniques de jeux différentes pour tout support. Ainsi, pour chaque PromiSelf, nous utilisons ce coffre. Cela permet au client de gagner du temps et de l’argent. Bien sûr, s’il a un besoin spécifique, nous n’hésiterons pas à créer de nouvelles choses.

Comment avez-vous eu cette idée révolutionnaire et était-ce votre objectif premier ?

B.F. : L’idée en elle-même n’est pas révolutionnaire, nous avons simplement dû nous adapter au marché en étant à l’écoute de nos clients et attentif à l’évolution technologique. Pour l’historique, lorsque nous avons commencé avec Belle productions, nous faisions des jeux ludo-éducatifs en 2D pour l’édition. Le monde du jeu évoluant vers la 3D, nous avons dû transformer une première fois notre équipe. À l’arrivée des smartphones et tablettes, nous avons dû de nouveau suivre le mouvement et modifier de nouveau l’équipe pour répondre à toutes les demandes.

Dans cette période, le concept de jeu accessible gratuitement prédomine et fait retirer une grosse partie des jeux éducatifs des rayons des grands magasins de multimédias, comme par exemple la FNAC. A force de toutes ces modifications et restructurations, Belle productions a dû fermer ses portes l’année dernière. Vu que la qualité de nos projets n’est pas à remettre en question et que la demande ne fait qu’augmenter. Nous avons eu l’envie de continuer l’aventure en créant l’association d’artistes « Rebelle Productions ». Une structure professionnelle modulable à souhait au profit des projets. Ce n’est pas nos derniers clients qui diront le contraire : Tractabel et Natagora.

N.J.: Nous avons eu cette idée lors d’une de nos réunions créatives portées sur le « serious gaming ». À ce moment-là, nous pensions que le domaine du serious game n’était pas encore assez mûre et qu’il existait beaucoup de mauvais serious games. Nous avons donc ciblé les nombreux points faibles du serious gaming pour essayer de les améliorer. Nous avons alors remarqué plusieurs problèmes : le temps de développement souvent long, le coût du projet assez élevé et le manque de personnalisation. Nous avons donc réfléchi à une solution.

À côté de cela, on s’est penché sur le terme « serious gaming » en lui-même. Selon nous, celui-ci est négatif pour deux raisons. Serious gaming fait trop « sérieux » pour intéresser un public jeune et trop « game » pour intéresser l’entreprise. Or, beaucoup d’études démontrent déjà l’efficacité du serious game par rapport à d’autres supports pédagogiques. Nous avons donc, dans cet état d’esprit, revu chaque point faible du serious game pour les transformer en force, depuis notre PromiSelf. Aujourd’hui, ce nouvel outil correspond à plus de 80% de notre chiffre d’affaires.

Quelles sont vos réalisations majeures, celles dont vous êtes le plus fier ?

B.F. : Comme l’association Rebelle Productions est naissante,  je préfère vous citer les derniers projets que nous avons réalisés au sein de Belle Productions avant sa fermeture :

Les Minidocs, c’est une application ludo-médicale en réalité augmentée. Elle a été réalisée pour la croix rouge française avec l’analyse de Jérôme Laurent le concepteur de VR4Child. C’est un des plus beaux projets auxquels j’ai participé, car nous avons réussi à lier la technologie et le jeu pour un besoin réel. Quoi de plus beau que de créer un projet pour aider les enfants qui sont hospitalisés ?

Mamemo Danse est un projet transmédia réalisé pour Mameli. Faire danser les enfants en écoutant de la musique, en spectacle, devant un livre ou encore devant la télévision, voilà l’objectif de Mamemo. Travailler sur un dessin animé, un jeu vidéo et une application interactive en même temps que le spectacle se monte et que les chansons s’enregistrent, ce fut une expérience inoubliable…. et elle continue grâce au livre interactif « La serviette volante » et le livre en cours de réalisation « Mamemo et maman Noël ». On ne change pas une équipe qui gagne.

Planète bleue, application réalisée pour la chancellerie du Premier ministre de Belgique. Comment faire passer un message sur les problématiques climatiques actuelles, sans culpabiliser nos jeunes ? Par la poésie et le game design. Un pari réussi qui donne une application surprenante.

N.J.: Nous sommes fiers d’avoir réalisé nos premiers PromiSelf pour Carrefour Belgium afin de former sur les techniques de réassort et sur la relation clientèle. En effet, Carrefour nous a permis de mettre en pratique notre nouvel outil et en même temps gagner en notoriété auprès du secteur industriel.

Nous sommes également fiers d’avoir pu travailler avec l’Euro Space Center en réalisant pour eux un ensemble de PromiSelf afin de promouvoir leur parcours extérieur. C’était un beau défi que nous avons pu relever. Nous sommes également contents des projets réalisés pour l’ULB, VetAgro et Knauf. Car, même si les gens ne le voient pas toujours, nous sommes des passionnés.

De ce fait, nous réalisons un projet uniquement si nous le jugeons profitable au niveau mécanique et technologique. Nous avons pour habitude de ne pas développer de projets qui n’auraient aucun sens.

Quelles sont vos aspirations pour le futur de votre procédé / concept et celui de votre entreprise ?

B.F. : Que chaque projet soit un nouveau challenge où l’on forme l’équipe idéal pour trouver la meilleur solution et répondre ainsi à la demande de nos clients, en leurs fournissant les meilleurs outils de communication, d’information ou de formation. Nous sommes également en train de créer nos propres licences de jeux. Pour relever le défi de percer dans le monde vaste du jeu vidéo ludique et également montrer notre savoir-faire lorsqu’on travaille entre nous et pour nous. Le jeu est une manière de s’exprimer de façons positives et accessible à tous. Nous attendons avec impatience les nouveaux projets et les nouveaux challenges.

N.J.: Cette année, nous allons encore améliorer notre outil PromiSelf en y incorporant la réalité virtuelle. Nous y ajouterons aussi de nouvelles possibilités de personnalisation. Cependant, nous sommes assez méticuleux. Nous avançons étape par étape. Nous aurons sans doute encore d’autres idées dans l’avenir. Mais, cela arrivera en temps et en heure.

Pour en savoir plus sur Rebelle Productions ou sur Drag ON Slide, cliquez sur leur logo respectif !

Rebelle Productions & DragOnSlide, le Serious Gaming à la wallonne serious gaming actu geek
Rebelle Productions & DragOnSlide, le Serious Gaming à la wallonne serious gaming actu geek

 

Vous pouvez également retrouver leurs profils d’entreprise sur le site Digitalwallonia.be, respectivement ici et ici.

Commentaires
Tags : digitalwalloniadragonslidefeaturedRebelleproductionswt