close
#Gadgets#Innovations

Calla, l’urban farming intelligent made in Wallonie

On s’est tous au moins une fois senti déçu de voir son basilic, fièrement acheté deux semaines plus tôt, mourir prématurément au bord de sa fenêtre. Romain Trigaux et Florian Paquay, deux jeunes entrepreneurs liégeois, ont trouvé la solution pour nous: Calla, le jardin aromatique d’intérieur automatisé qui maintient nos plantes en vie. Rencontre avec un des créateurs de ce projet ambitieux et original.

Calla, l’urban farming intelligent made in Wallonie calla actu geek

 

En quelques mots, présentez-moi le duo que vous formez, votre parcours et votre startup.

R.T.: Florian et moi, on s’est rencontrés sur les bancs de l’école d’ingénieurs à Liège, et en dernière année, on décide déjà de faire équipe lors du concours Startech, qui sensibilise les étudiants de notre section au monde de l’entrepreneuriat, avec comme challenge de créer une entreprise fictive en 6 semaines. Gourmands et déjà passionnés de cuisine, on décide de mettre en place l’idée d’un jardin capable de cultiver les herbes aromatiques chez soi.

Et ce concours, on le gagne! Ce qui nous motive chacun à continuer nos études, Florian en commerce et moi en nanotechnologie. Après nos formations respectives, on s’est rendus sur le terrain pour observer les envies des consommateurs, et c’est à ce moment-là qu’on s’est réellement lancés dans le projet Calla, qui devenait de plus en plus réel, mais aussi pertinent car il surferait sur la vague de la mode culinaire du moment, créée avec l’apparition des émissions de cuisine ou même les concepts de livraison d’ingrédients à domicile.

Calla, l’urban farming intelligent made in Wallonie calla actu geek
4 senses©

Comment fonctionne Calla? Comment faites-vous la différence sur le marché?

R.T.: C’est un système d’hydroponie qui est utilisé, qui consiste à cultiver hors de la terre. Trois éléments essentiels y sont associés: une lumière LED qui respecte le cycle naturel solaire, un arrosage contrôlé qui immerge et qui sèche la terre en continu, et enfin un ensemble de bâtonnets de nutriments enrichissants. Presque tous les jardins d’intérieur qu’on trouve pour le moment permettent de cultiver à partir de la graine, ce qui d’ailleurs avait aussi été notre idée de départ. Mais dans une volonté de se démarquer, on a constaté que notre société était assez impatiente, et qu’elle préférait utiliser de suite ses herbes aromatiques.

Calla, l’urban farming intelligent made in Wallonie calla actu geek
4 Senses

C’est pour cette raison qu’on propose au consommateur d’acheter lui-même la plante dont il a envie, et de la placer directement dans Calla, qui la maintiendra en bonne santé. Celle-ci pourra se régénérer pendant toute l’année. Nous avons également été sensibles au design de notre produit et à son caractère modulable, qui devait avant tout être compatible avec chaque maison ou appartement, mais aussi séduire la clientèle grâce à un côté esthétique. Pour l’anecdote, la forme qu’on avait en tête au début devait ressembler à la fleur de calla, dont notre produit tire le nom. Cette source d’inspiration est restée la même mais a évolué avec le temps. Et là où on fait également la différence, c’est au niveau de la consommation d’électricité faible, qui use environ 10 euros par an.

Quel type de personnes pensez-vous toucher avec ce produit?

R.T.: Nous nous sommes rendus compte qu’il fallait soumettre et rendre Calla accessible à un plus grand nombre. Il en reste que notre client cible est majoritairement le cuisinier amateur, qui aime bien profiter de produits frais, et qui peut aussi disposer du dernier kitchen-robot ou de la nouvelle sorbetière. Il a un investissement à mettre dans un matériel culinaire ou décoratif avec une technologique de qualité.

C’est donc dans cette vision-là qu’on propose notre produit dans une tranche de prix qui varie entre 150 et 200 euros, selon son modèle à 3 ou 6 pots. Le premier est ajusté aux cuisines un peu plus confinées, avec la capacité d’être placé contre un mur, tout en s’adaptant aux petits consommateurs d’herbes aromatiques, et le second, qui permet de cultiver plus largement, est un peu plus tape à l’œil. Notre offre reste assez compétitive sur le marché des jardins intelligents.

Que comptez-vous faire une fois que votre produit sera mis sur le marché fin de cette année?

R.T.: On reste dans la même optique d’home-farming, qui comprend que les gens placent leur énergie dans autre chose que la cuisine, et qui pourtant les aide à revenir aux sources, et retrouver du plaisir et leur créativité derrière les fourneaux. On a plusieurs idées futures, et elles seront sur la même ligne directrice, autrement dit qui propose une culture chez soi, et une meilleure connaissance sur de la provenance de nos aliments. On y travaille avec de nouveaux partenaires, notamment à l’étranger.

Retrouver 4 Senses et Calla sur leur page Facebook ou leur site internet

Commandez Calla ici !

Commentaires
Tags : #newsdigitalwalloniafeaturedurbanfarmingwt