close
#Applis

Application Scell : le futur concurrent wallon de eBay ?

Damien Solimando (35 ans), informaticien, développeur d’applications et David Werbrouck (42 ans), graphiste, designer d’interfaces, ont inventé il y a trois ans l’application « Scell© » qui permet de vendre des objets à partir de son smartophone en 40 secondes. Une idée de génie qu’ils ne cessent d’améliorer et de développer.

Application Scell : le futur concurrent wallon de eBay ? scell actu geek

 

Application Scell : le futur concurrent wallon de eBay ? scell actu geek
David Werbrouck & Damien Solimando

« J’ai toujours eu des idées »

« L’entrepreneuriat m’attire depuis toujours. J’ai toujours eu des idées, dès mes 16 ans. Mes parents me calmaient et me disaient : décroche d’abord un diplôme ! J’ai patienté, j’ai étudié le graphisme à St-Luc à Tournai », raconte David Werbrouck. « J’ai voulu très vite travailler, j’ai fait un stage de 3 ans chez un designer, j’ai été salarié quelque temps mais le format employé ne me convenait pas, je suis devenu indépendant en 2000, j’ai créé ma première société de développement multimédia. En 2005 je me suis spécialisé dans le design d’interfaces graphiques complexes. Ma société (Astön Agency) est basée à Mons, à côté de la start-up (Solidx) de Damien Solimando. Nous sommes principalement consultants, dans le secteur des applications».

L’application Scell a germé dans un train !

« J’ai rencontré Damien en 2000, dans le cadre de ma première société, on l’avait engagé pour un projet. Il a étudié l’informatique à l’Université de Mons et a fait un stage chez IT-Optics. Nous avons beaucoup de points communs et nous avions envie de travailler ensemble, nous sommes parfaitement complémentaires. On se revoyait souvent, on examinait toutes les idées qui nous venaient mais nous n’avions pas encore eu de coup de foudre pour l’une d’elles. La version alpha de Scell©, il l’a développée dans le train Charleroi-Mons car il faisait ce trajet quotidiennement. Quand il me l’a présentée, je suis resté prudent, je ne me suis pas emballé tout de suite. Nous sommes toujours très francs l’un envers l’autre. Le lendemain, je lui ai proposé un changement technique : laisser tomber les catégories et les remplacer par des hashtags. »

Application Scell : le futur concurrent wallon de eBay ? scell actu geek

Comme un tweet

« Le principe est de pouvoir mettre en vente un objet très rapidement via son smartphone », poursuit David Werbrouck. « Le nombre de caractères pour présenter l’objet est limité à 240, tel un tweet. Le texte doit donc être laconique, comme une petite annonce dans le Vlan. Il faut photographier l’objet avec son smartphone, il est impossible d’importer une photo. On ne peut donc pas tricher sur l’état de l’objet que l’on veut vendre. C’est beaucoup plus rapide et plus direct que sur e-Bay. Le procédé est à la portée de tous : il suffit d’avoir un smartphone et de télécharger l’application Scell©. Pas besoin de PC ni d’appareil photo. L’application est intuitive et facile à comprendre. D’une main, on poste l’objet à vendre… »

Sceller une vente

Si les deux entrepreneurs ont décidé de baptiser leur application « Scell© » c’est par allusion au verbe « sell » en anglais (vendre) et au « c » de (téléphone) cellulaire. Mais aussi parce que « Scell©» permet de « sceller » une vente. Le but est en effet de mettre en contact le vendeur et l’acheteur, qui s’arrangent après comme ils le désirent pour le payement et la livraison. Les objets étant géolocalisés, on peut trier ceux à vendre près de chez soi. Imaginée il y a trois ans, l’application est sur le marché depuis deux ans.

 

 

De nouveaux objets chaque jour et 20% de ventes

Application Scell : le futur concurrent wallon de eBay ? scell actu geekLa SPRL Scell est basée à Mons, comme les start-up des deux jeunes entrepreneurs. « Nous avons mis notre application sur le marché rapidement pour pouvoir la tester », raconte David Werbrouck. « Nous sommes à l’écoute des utilisateurs, nous tenons compte de leurs besoins et de leurs envies pour développer le concept. Scell© a déjà connu 15 versions différentes, on doit coller à la réalité du marché. Nous avons de nouveaux objets chaque jour et 20% de ventes. Beaucoup de vêtements, de chaussures, de jouets… Les objets les plus insolites? Un coq vivant, un cobra et une chaise percée pour adulte ! La personne est responsable de ce qu’elle publie. Nous n’avons jamais eu de problème, nous n’avons pas besoin d’un modérateur. La majorité des utilisateurs a entre 25 et 35 ans mais nous avons des utilisateurs plus jeunes (une petite Manon de 4 ans !) et beaucoup plus âgés. On aime bien expliquer comment procéder aux clients en difficulté, les prendre par la main, ça permet de les fidéliser et ça nous aide aussi à prendre du recul, à tenir compte de leurs remarques ».

Une application gratuite

Application Scell : le futur concurrent wallon de eBay ? scell actu geek«Scell© est une application gratuite », précise le designer. « Nous ne gagnons pas encore d’argent avec cette application, ce sont nos entreprises respectives qui nous permettent de vivre. Par ailleurs, le partenariat avec Vlan va permettre de donner plus de visibilité à notre application. Nous sommes convaincus qu’il y a de belles perspectives d’évolution pour ce projet. ».

Le futur de la petite annonce

« C’est le Vlan qui nous a approchés et nous avons trouvé cela très flatteur. Notre application plait aux utilisateurs et nous a permis de faire de belles rencontres. C’est avec Scell© que nous avons gagné le prix du jury au concours de l’Idée en Or, organisé par Sudpresse. Le Vlan a proposé de travailler avec nous : en trois rendez-vous, nous avions signé un accord. Pour booster Scell, nous avons renouvelé le logo, remodelé le site internet. Notre application va évoluer pour permettre de vendre encore plus vite et d’acheter de façon encore plus pertinente et qui sait devenir peut-être le futur de la petite annonce 2.0 ».

Interview par Ch. Rasir

Retrouvez Scell sur leur page Facebook et leur site internet. Cliquez sur les liens pour télécharger l’appli pour iOS ou Android.

Commentaires
Tags : #newsdigitalwalloniafeaturedScellvlanwt