close
#Innovations

La guerre du futur se fera-t-elle à coups de canons-laser ?

L’armée américaine et ses partenaires développent frénétiquement toute une série de prototypes d’armement basés sur la technologie laser, notamment des canons-laser. Oui, vous avez bien lu. Non, on ne parle pas ici d’un coup marketing, de télémètres, de systèmes de guidage ou de pointeurs lasers, mais bien de dispositifs destructeurs.

Les canons-lasers sont communs dans la littérature et le cinéma de science-fiction, mais n’ont jusqu’ici fait aucune apparition sur les champs de bataille réels. Cela risque de changer puisque de nombreuses compagnies dont le fond de commerce est la défense et l’armement sont en train de développer des prototypes pour l’armée américaine.

Les armes laser fonctionnent différemment de l’artillerie et l’armement de poing ou d’épaule traditionnel. Plutôt que de de perforer physiquement une cible, elles devraient en principe lui transmettre une énorme quantité d’énergie destinée à la faire entrer en combustion, ce qui peut par exemple faire exploser les missiles ou les drones en plein vol, tant qu’à présent.

La guerre du futur se fera-t-elle à coups de canons-laser ? canons-laser actu geek
Le « canon-laser » installé sur le USS Ponce

Il y aurait plusieurs avantages à utiliser des lasers plutôt que des armes à détonation conventionnelles. Premièrement, le rayon est inaudible et invisible à l’œil nu, rendant le laser indétectable ainsi que sa source. Deuxièmement, le laser n’est pas ou peu soumis à la gravité terrestre et donc à l’effet (ou force) de Coriolis. Troisièmement, le laser n’a pas besoin de munitions manufacturées, mais d’énergie, et enfin, la portée du laser dépasse largement la portée des armes conventionnelles et peut aussi fonctionner dans l’espace.

Depuis 2014, l’US Navy teste un laser monté sur l’USS Ponce dont la puissance est de 30 kw, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus. Lockheed Martin, une des plus grosses firmes de sécurité en contrat avec l’armée US, a également annoncé le test de canons-laser de 60kw montés sur camion afin de combattre la menace aérienne des drones armés et des mortiers.

Certes, vous pourrez avoir à redire sur la relative faible puissance de ces lasers qui ne sont certes pas encore au niveau de celui de la Death Star dans Star Wars (et heureusement, d’ailleurs), mais Mark Gunzinger, un expert du CSBA,, un centre d’étude spécialisé sur la Défense à Washington, a expliqué à l’AFP que d’ici peu (quelques années), des prototypes atteindront, voir dépasseront les 150 kw, et que dans les 6 à 8 ans, les Etats-Unis et leur armée déploieront probablement des systèmes d’armes laser d’une puissance de plus de 300 kw.

La guerre du futur se fera-t-elle à coups de canons-laser ? canons-laser actu geek
Nous en sommes encore loin, rassurez-vous…

A cette puissance, un laser pourrait sans aucun doute descendre un missile en plein vol, et il va de soi que les fabricants de missile (qui sont sensiblement les mêmes personnes, ou du moins les même sociétés qui développent les lasers) auront trouvé une parade en terme de contre-mesures et de blindage ad hoc, comme les revêtement en graphène ou en carbone utilisés pour les navettes spatiales.

La prochaine étape la plus importante pour cette technologie, cependant, et de la miniaturiser. C’est évident que le déploiement d’une telle énergie réclame un système de refroidissement idoine, ainsi qu’une source d’énergie importante, ce qui, jusqu’ici empêche de nombreux types de technologie d’évoluer plus vite : tout ce fatras prend une place énorme.

Il n’est donc pas encore venu où notre vilain préféré du film Austin Powers, le Dr Denfer, aura ses requins avec des lasers attachés sur la tête, et ce n’est pas plus mal.

Commentaires
Tags : #newsfeaturedlasersharkswithlasers