close
#Wow

Le 1er robot sexuel muni d’une IA fonctionnelle sera bien pour 2017

Konect, toujours à la pointe de l’info, vous annonçait en janvier 2017 la possibilité de l’apparition sur le marché des jouets sexuels de la prochaine évolution des poupées gonflables, c’est à dire de robots munis d’une IA pouvant servir de partenaire et de compagnon. On pourrait dire que l’avènement du robot sexuel se précise.

Abyss Creations et Matt Mc Cullen, son CEO, avaient déjà communiqué en janvier leurenthousiasme de pouvoir commercialiser des évolutions de leurs RealDolls d’ici fin 2017, c’est donc chose faite.

L’équipe de RealBotix, la branche d’Abyss Creations dédiée au développement de modèles robotiques et à la création d’une intelligence artificielle adaptée a annoncé la commercialisation d’Harmony, une application liée à une tête robotisée destinée faire interagir la RealDoll avec son « interlocuteur » de manière la plus réaliste possible.

Comment cela se passe-t-il ? La tête de la RealDoll est remplacée par une tête robotisée capable de mouvements naturels (nuque, yeux, bouche et expressions faciales) et douée de parole. L’application développée par RealBotix permet non seulement de programmer l’attitude de la poupée (intellectuelle, soumise, timide, sexuelle, dominatrice, etc.) et ses réactions.

Le 1er robot sexuel muni d’une IA fonctionnelle sera bien pour 2017 robot sexuel actu geek
Abyss Creations©
Le 1er robot sexuel muni d’une IA fonctionnelle sera bien pour 2017 robot sexuel actu geek
Abyss Creations©

Cette appli permet également à Harmony d’apprendre, afin d’en faire un(e) partenaire de substitution aussi réaliste que possible et non plus seulement un sex toy, puisque la tête robotique « voit » et « entend » grâce à plusieurs capteurs sophistiqués (caméras, micros et senseurs tactiles) en plus de pouvoir entretenir une conversation.

Le visage d’Harmony peut être remplacé au choix grâce à un système baptisé Animagnetic, proposant donc aux plus exigeants plusieurs phénotypes. Le potentiel acheteur peut évidemment adapter Harmony à n’importe quel corps de RealDoll fabriqué par Abyss Creations. Les fonctions motrices sont cependant inexistantes, puisque comme vous le savez sans doute déjà, faire se mouvoir un robot demande une énergie élevée, et une technologie nettement plus complexe, mais qui sait, le futur nous amènera sans doute son lot de réplicants à réprimer…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette innovation inquiète évidemment certains scientifiques et philosophes, notamment Kathleen Richardson, anthropologue et spécialiste de l’éthique en robotique à l’université De Monfort (Leicester, G-B). Elle estime que :

«… posséder un robot sexuel est comparable au fait de posséder un esclave: des individus vont acheter le droit de ne se soucier que d’eux-mêmes, l’empathie humaine sera érodée, et le corps des femmes sera vu comme un objet et une marchandise.»

Quand à Matt McCullen, il pense au contraire que ses robots vont servir de béquille aux personnes isolées, handicapées socialement et sentimentalement. Une noble pensée, mais n’oublions pas que le sexisme et les rapports violents de pouvoir sont toujours coutumiers dans notre société soi-disant civilisée et égalitaire. L’avenir seul nous l’apprendra.

Commentaires
Tags : #newsabysscreationsfeaturedrobots sexuelssexdolls