close
#Innovations

Devinez où se construit le plus grand télescope du monde…

La chef d’état Michelle Bachelet -aucun lien de parenté avec Pierre- a officiellement lancé vendredi dernier la construction du plus grand télescope du monde, potentiellement capable de saisir des images en direct de planètes hors de notre système solaire. Le chantier a été entamé dans le nord du Chili avec la bénédiction de sa présidente susmentionnée.

Le désert d’Atacama, site choisi pour ériger ce nouveau super télescope s’élève à la bagatelle de 3000 mètres d’altitude et est balayé par des vents violents, qui ont empêché la présidente Bachelet de poser symboliquement la première pierre de l’E-ELT, ou European Extremly Large Telescope. Oui, vous avez bien lu : ce télescope est de conception européenne, conception qui a été supervisée par l’ESO (Observatoire européen austral) qui en assurera également la construction. Le plus grand télescope du monde devrait être opérationnel dès 2024.

Le choix de l’emplacement n’est pas anodin puisque le ciel à cet endroit est totalement dégagé pendant la majorité de l’année, ne souffre pas de pollution lumineuse, tout ça dans un air sec et froid. Le Nord du Chili abrite d’ailleurs la plupart des télescopes les plus importants au monde, et ses dirigeants affichent clairement l’ambition de rassembler 70% de l’infrastructure astronomique à cet endroit d’ici 2020.

« Ce saut géant de capacité est aussi grand que celui qu’a expérimenté Galilée quand il a regardé le ciel nocturne avec un petit télescope. Il est d’ailleurs possible que l’ELT trouve des preuves de vie ailleurs »

a affirmé Time de Zeeuw, directeur général de l’ESO.

Le 23 mai 2017 a vu l’achèvement des plans de l’ébauche du miroir secondaire (M2) réalisé en Allemagne. Il rejoindra le dispositif prévu de 5 miroirs, dont le plus grand fait 39 mètres de diamètre, permettant de couvrir un champ céleste d’à peu près 10 fois la taille de la pleine Lune. Ce système prévoit que les rayons reçus par le miroir primaire soient renvoyés vers le miroir secondaire M2 et ensuite vers les trois autres afin de concentrer la lumière, de stabiliser et de nettoyer les images acquises.

Devinez où se construit le plus grand télescope du monde… plus grand télescope du monde actu geek
Comparatif de taille entre l’E-ELT et le Colisée de Rome

Ce chantier d’un milliard d’euros de budget est le fruit de la collaboration de seize pays différents collaborant au sein de l’ESO associés au Chili, dont la Belgique et devrait être achevé comme mentionné ci-dessus en 2024.  Il succédera au VLT (Very Large Télescope, oui c’est d’une originalité fracassante) qui regroupe quatre télescopes plus petits de 8,2 m de diamètre situés au sommet du mont Paranal, également situé dans le désert d’Atacama.

Ses miroirs plus étendus permettront de capter plus facilement les rayonnement lumineux, et donc d’observer des corps célestes jusqu’à 25 fois moins lumineux. Cela permettra sans doute de découvrir encore plus d’exoplanètes, en espérant que ce soit encore des belges qui les dénichent : les appellations sont beaucoup plus drôles.

Commentaires
Tags : #newseeltESOfeatured