close
#Cultures

Après Ecolo, Cumuleo et Anticor également victimes d’une tentative de piratage

Après Ecolo, le site Cumuleo et l’association Anticor ont également été la cible d’une tentative de piratage informatique au cours des dernières semaines, selon une information diffusée par Le Soir mardi et confirmée par les intéressés.

Le parti Ecolo a été visé la semaine dernière par une tentative de piratage visant son député fédéral Georges Gilkinet, membre de la commission Kazakhgate, avait-t-on appris lundi. Un collaborateur du parti s’était laissé abuser par la technique du hameçonnage utilisée, permettant aux hackers d’œuvrer durant quelques heures. Ces derniers on travaillé sur les mots-clés «Gilkinet» et Anticor», nom d’une organisation de lutte contre la corruption.

Anticor et Cumuleo ont également été la cible de tentatives de cyberattaques, ont-ils confirmé à Belga.

«Cela fait plusieurs semaines que je reçois des spams très ciblés, des mails provenant notamment d’Anticor France, d’Olivier Maingain ou de contacts Linkedin comportant une pièce jointe, alors que ces personnes ont assuré ne pas avoir envoyé d’e-mails», a expliqué mardi Christophe Van Gheluwe, fondateur de Cumuleo. «C’était surprenant, mais quand je vois ce qu’il s’est passé chez Ecolo, c’est peut-être une explication.»

Après Ecolo, Cumuleo et Anticor également victimes d’une tentative de piratage tentative de piratage actu geek

Van Gheluwe affirme ne pas avoir ouvert les pièces jointes et souligne qu’il n’a donc pas été piraté.

Anticor a également indiqué avoir été ciblée. «Je vous confirme que des e-mails usurpant l’identité de responsables d’Anticor France ont été utilisés comme hameçon sur info@anticor.be, notre boîte partagée pour Anticor Belgique. Ils contenaient une pièce jointe à ouvrir», a indiqué un responsable de l’association par courriel.

Une personne a ouvert cette pièce jointe, sans que les conséquences ne soient connues. «Vu que la pièce jointe était inaccessible sur le serveur ’pirate’ au moment de son ouverture, nous osons espérer qu’il n’y a pas de dégâts.»

Les informations ont été transmises mardi matin à la Federal Computer Crime Unit, la police spécialisée dans les délits informatiques. Cumuleo compte également communiquer ses éléments aux autorités.

Source : Belga / Le Soir

Commentaires
Tags : #newsbelgiumcumuleofeaturedhacking