close
#Gadgets

L’IoT vit sa crise d’adolescence avec des produits comme i.Con, la smart capote anglaise

Pendant que les internettes se passionnent pour le Twitter cage fight entre Elon Musk et Mark Zuckerberg, s’extasient devant la moustache d’Henry Cavill ou encore s’indignent à l’annonce de la disparition de MS Paint, on perd de vue les choses sérieuses et essentielles, notamment l’arrivée de l’ i.Con Smart Condom, la première capote connectée. Han ouais.

L’i.Con Smart Condom, prétendument le premier smart préservatif, arrive sur le marché avec fracas, histoire de continuer à bien complexer la gent masculine sur sa sexualité (pour les femmes, c’est déjà fait depuis des siècles grâces à nos amis monothéistes, merci). C’est déjà pas de la tarte de vivre une sexualité saine à notre époque où la représentation de l’acte sexuel est autant trivialisé et dépouillé de toute son humanité, de sa réciprocité, de son romantisme, de sa sauvagerie et de son respect mutuel (coucou Pornhub & co !), où la baise est devenu en apparence un plaisir futile, sans imagination, fade et mécanique à l’instar d’un « bon » Mc Do, marketé, standardisé, quelque part rassurant de monotonie.

Que sont devenus les tropiques d’Henri Miller, les vierges d’Apollinaire ou les déboires de Justine relatés par Sade ? Pourquoi doit-on subir 50 nuances de la même chose jusqu’à envahissement et colonisation du subconscient, quelque soit le medium ? Bref, je m’insurge, mais je digresse beaucoup, aussi.

L’IoT vit sa crise d’adolescence avec des produits comme i.Con, la smart capote anglaise  actu geek

Bon, en gros, i.Con (rien que le nom est déjà une farce en soi) est un anneau pénien connecté qui, à l’instar des Fitbits, Apple Watches et autres Gear Fit, vous permet de traquer vos performances au lit. Nombre de coups de reins, vitesses des coups de reins, calories perdues, température moyenne de la verge durant l’acte (si,si), taille de la circonférence, positions,… Pour seulement une septantaine de dollars, vous pouvez acquérir ce bidule totalement indispensable. Et en plus, vous avez l’occasion de compulser toutes vos statistiques sur l’application jointe à l’anneau et évidemment, de les partager avec les autres utilisateurs. Oui, oui, vous avez bien lu, comme pour Runtastic, sauf que là, il s’agit de véritables concours de quéquettes !

Rechargeable par micro-USB, il permet entre 6 et 8 h d’utilisation et British Condoms (le fabricant et distributeur) annonce une taille d’anneau unique, mais évidemment réglable, ainsi qu’un total anonymat au niveau des données enregistrées sauf pour ceux qui désirent clamer au monde que ce sont des supers tringleurs de fond parés pour aller faire l’Iron Man d’Hawaï en se servant uniquement de leur zboub.

Je me réjouis tellement de voir ces merveilleuses publications Facebook (voir Runtastic) où chacun pourra commenter les performances des autres, y allant de sa petite pique jalouse, de son encouragement hypocrite ou de son attention whoring XYZ (RIP Chester). J’espère aussi que les subtils inventeurs de cet engin primordial ne feront pas la même erreur que ces fabricants de godes canadiens au risque d’en prendre plein le c… en retour.

Ou sinon, si ça vous intéresse, y’a un gars qui prétend avoir résolu le mystère du triangle des Bermudes, c’est certes moins vulgaire.

Commentaires
Tags : #newsbritishcondomsfeaturediconsmartcondomsmartcapote