close
#Innovations#Wow

Le railgun, une arme de jeu vidéo ? Plus maintenant…

Le bureau américain de la recherche navale a publié sur sa chaîne Youtube une vidéo où l’on peut voir un canon électrique, ou railgun, tirer plusieurs salves de projectiles, donnant une idée de ce que pourraient devenir les batailles navales du futur.

Nous avions déjà eu un aperçu des technologies développées par l’armée américaine, a fortiori la marine, plus tôt dans l’année avec ces fameux canons-laser montés sur des navires reconvertis comme l’USS Ponce. Là, on passe à une autre arme mythique provenant de la science-fiction et déclinée à toutes les sauces dans la pop culture, j’ai nommé le railgun. On en avait aperçu un test du modèle expérimental en 2012 sur des cibles terrestres et ça faisait déjà froid dans le dos. Là, le nouveau modèle fabriqué par la société britannique BAE systems vient d’être révélé avec la vidéo que vous pouvez visionner ci-dessous.

Le railgun, une arme de jeu vidéo ? Plus maintenant…  actu geek

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le principe de base est vieux de plus d’un siècle, aussi vieux que la découverte de la Force de Laplace  mais n’a jamais pu être finalisé à l’époque (un projet de railgun avait vu le jour pendant la 1ère guerre mondiale) faute d’avancement technologique en terme de mécanique, de conductivité, de stockage d’énergie, bref, l’esquisse du canon était là, mais pas les moyens pour le construire.

L’idée est d’établir une différence de potentiel électrique entre deux rails parallèles conducteurs d’électricité tout en insérant un projectile lui aussi conducteur pouvant glisser entre ces rails et faisant contact. Dès que ce contact est établi, le courant électrique circule dans le dispositif et crée un champ magnétique qui accélère le projectile selon les lois de la Force de Laplace.

Le railgun, une arme de jeu vidéo ? Plus maintenant…  actu geek
ONR – Office of Naval Research©

L’électro, ça défonce…

Le canon que BAE Systems a conçu est capable de développer une énergie de 32 mégajoules, sachant qu’un mégajoule correspond à l’énergie d’un objet du volume d’une voiture lancé à 160 km/h percutant un obstacle, donc 32 voitures heurtant le même obstacle à 160 km/h exactement au même point.

Il pourra tirer jusqu’à 10 fois par minutes des projectiles de 10 kg pouvant aller jusqu’à 100 miles nautiques (185 km) à une vitesse de mach 6, soit 6 fois la vitesse du son. Grâce à cette débauche de puissance, le projectile envoyé par le railgun peut traverser 3 murs de béton ou 6 plaques d’aciers superposées de plus ou moins 1,5 cm d’épaisseur. Gasp…

Au delà de sa puissance de feu et de la portée, ce système est également extrêmement intéressant considérant que les navires n’auront plus besoin de transporter d’explosifs à bord, réduisant ainsi le risque d’être envoyé par le fond suite à un tir direct essuyé.

Le railgun, une arme de jeu vidéo ? Plus maintenant…  actu geek
U.S. Navy photo courtesy of General Dynamics/Released

Ce canon utilisant l’énergie électromagnétique est en développement depuis 2005, il n’y a actuellement encore aucune date butoir signifiant son entrée en service actif bien que la Navy sous-entendrait que ça se concrétiserait courant 2018 avec une modification du destroyer furtif Lyndon B. Johnson.

NB: les nuages que vous pouvez observer à la sortie du canon ne proviennent pas d’une expulsion de gaz, comme lors d’une détonation classique, mais bien de la vaporisation de l’air par le projectile, tellement sa vélocité est grande.

Commentaires
Tags : #newsfeaturedonrrailgunstarwarsusnavy