close
#Innovations

Des chatbots Facebook désactivés après qu’ils aient créé leur propre langage

Les chercheurs du laboratoire FAIR (Facebook AI research lab) ont du désactiver des chatbots fonctionnant grâce à un moteur d’intelligence artificielle destiné à apprendre la négociation. Ces derniers avaient réussi à créer un langage optimisé connus d’eux seuls afin de pouvoir négocier entre eux de manière plus performante et surtout de façon incompréhensible pour un humain.

A l’instar de nombreux autres gourous de la tech et scientifiques comme Steve Wozniak, Bill Gates ou encore Stephen Hawking, Elon Musk insiste sur le fait qu’il faut être prudent et attentif dans le cadre du développement de l’intelligence artificielle. Bien qu’il ait été affairé par le lancement officiel de sa Tesla Model 3, l’entrepreneur aux multiples talents avait il y a peu torpillé la vision angélique qu’a Mark Zuckerberg de l’intelligence artificielle par quelques déclarations et un tweet bien senti. Malgré son investissement colossal dans le développement de telles technologies, il continue de penser que l’IA est le plus grand risque auquel nous faisons / ferons face.

Peut être à raison, puisque une programme de recherche du FAIR a été mis en standby suite à la découverte de communications étranges entre chatbots. Ces derniers ont censément dévié volontairement de leur script initial afin d’inventer un nouveau langage leur permettant d’accomplir leur tâche d’une manière plus efficace, selon leurs propres standards.

Des chatbots Facebook désactivés après qu’ils aient créé leur propre langage  actu geek

Même si on nous bassine à longueur de journée avec les assistants personnels intelligents comme Alexa, Siri, Home, etc, il faut quand même savoir que ces différents programmes ne sont pas des IA d’un niveau élevé leur permettant de réellement apprendre, mais bien une version plus édulcorée, équivalente à une supertélécommande mixée avec une version ultra évoluée d’un moteur de recherche comme Google. Ces pseudo IA ne feraient pas poids en terme d’apprentissage et de résolution de problèmes face à un Watson d’Ibm ou encore les IA sorties de chez Google Deepmind.

Des chatbots Facebook désactivés après qu’ils aient créé leur propre langage  actu geek

Ce qui s’est passé chez FAIR est donc à la fois une petite merveille d’évolution mais aussi un événement sacrément flippant, puisqu’on constate une émancipation, bien que mineure, chez une machine par rapport à une expérience cadrée par des humains. On est encore loin de la singularité technologique prédite dans les années 50 et rappelée à notre bon souvenir par le génial ingénieur et auteur Raymond Kurzweil, le monde apocalyptique de Terminator imaginé par James Cameron et Gale Anne Hurd n’est pas encore pour demain.

Commentaires
Tags : #newsAIchatbotsfacebookfairfeatured