close
#Applis#Cultures

Rocket League: pourquoi ce jeu pourrait devenir le plus important représentant de l’eSport.

La firme Psyonix a la ferme intention de faire de son jeu phare, Rocket League, un porte-étendard d’un eSport plus accessible et plus grand public selon son eSport Manager, Josh Watson

L’eSport a été et est toujours considéré comme une très petite niche professionnelle par beaucoup d’observateurs du milieu. Bien qu’il ait été particulièrement bien mis en valeur ces dernières années pour toucher un plus large public, les pratiquants qui peuvent affirmer en vivre sont encore très peu nombreux. Il y a les pros, et il y a les autres, séparés par un gouffre large et profond.

D’autant plus, si vous n’êtes pas un joueur assidu des jeux les plus représentés et diffusés à l’heure actuelle que sont League Of Legends, Counter-Strike: Global Offensive ou encore Dota2, vous risquez de vous emmerder très sévèrement en regardant un match de haut niveau de l’une de ces disciplines parce que cela reste assez hermétique dans l’ensemble.

C’est là qu’intervient Rocket League. Rocket league est un jeu qui mélange deux styles vidéo-ludiques très courus par les joueurs occasionnels : les jeux de course de voiture et les jeux de sport, en l’occurrence et principalement, le football. Une arène fermée, deux goals, deux équipes de trois voitures, un ballon et 5 minutes pour marquer plus de goals que l’équipe adverse. En terme de principe, on a rarement vu aussi simple et compréhensible, même pour le béotien qui n’a jamais mis les doigts sur un pad ou une souris gaming.

Rocket League: pourquoi ce jeu pourrait devenir le plus important représentant de l’eSport.  actu geek
Josh Watson, Manager eSport de Psyonix

La rumeur rapporte même que le jeu fut créé et pensé dans l’optique de séduire ceux qui n’aimaient ni l’un ni l’autre genre (Pour moi, ça a marché, en tout cas). Le principe est enfantin, le jeu en soi est relativement simple à prendre en main et le seuil de compétence à atteindre pour être performant est quasiment infini, ce qui fait que sur une base immuable, les matches peuvent être totalement différents en terme de déroulement et de niveau des joueurs sans être ennuyeux pour les joueurs ou les spectateurs.

Ce qu’on peut constater à l’heure actuelle, c’est que la demande concernant l’eSport dans Rocket League ne cesse de croître à l’aulne de sa communauté depuis la sortie du jeu en 2015 (il fut d’ailleurs le jeu le plus vendu sur la plateforme de distribution Steam en 2016). Dès le départ, l’engouement a été certain, et on a très vite vu apparaître des compétitions et des demandes de recrutement au sein des grandes structures eSport historiques au vu de l’énergie déversée par la communauté de joueurs dans ce type de projet.

Un des énormes points forts de Psyonix dans cette situation a été son approche : contrairement à beaucoup d’autres studios ayant développé un jeu eSport material, ils ont considéré qu’il était important d’écouter et de s’adresser à toutes les strates de la communauté et non pas seulement aux meilleurs des meilleurs pour développer leur structure et améliorer leur jeu.

Rocket League: pourquoi ce jeu pourrait devenir le plus important représentant de l’eSport.  actu geek
Northern Gaming, (maintenant team EnvyUs) vainqueurs des championnats du monde Saison 3

Sur ce point, les statistiques donnent raison à la méthode Psyonix et ne mentent pas : entre la saison 2 et la saison 3 des Rocket League Championship Series, l’audience s’est démultipliée : + 640 % concernant les vidéos vues, + 340 % pour le pic de spectateurs simultanés, + 251 % de retours sur les réseaux sociaux et + 208 % de spectateurs uniques. Au point que Rocket League a parfois été plus regardé que League of Legends, qui rappelons-le, date de 2009, propose une structure eSport beaucoup plus ancienne et rodée avec une communauté incomparablement plus grande (voir LA plus grande).

Au vu de ces éléments, Psyonix va investir 2.5 millions de dollars dans sa structure eSport et en faire un environnement semblable aux ligues de sport traditionnelles, avec des tournois et des compétitions pour l’ensemble des joueurs désirant s’inscrire dans un contexte compétitif, des plus au moins doués

«Nous voulons créer cet écosystème où vous accompagnez ces bons joueurs qui aimeraient jouer de manière compétitive, mais ne savent pas comment s’y prendre, afin de les inciter à faire des tournois. Nous essayons de bâtir cette voie vers la professionnalisation, où est clairement indiquée la manière de rejoindre les meilleurs»

a déclaré Josh Watson. Voilà, tout est dit. Gentlemen, start your engines !

Source : gameindustry.biz

Commentaires
Tags : #newsesportfeaturedpsyonixrocketleague

GET YOUR EMAIL UPDATES

We send out our lovely email newsletter with useful tips and techniques, recent articles and upcoming events. Thousands of readers have signed up already. Get a free WordPress eBook now.
Email address