close
#Cultures

Les « petits » belges à la Gamescom 2017

Cette semaine se tient la grand’messe du gaming international à Cologne: la convention Gamescom. Les plus grands éditeurs, développeurs et distributeurs y sont représentés dans un espace de 284000 m² consacré au monde vidéoludique. On y a rencontré Juan Bossicard, l’un des responsables de l’espace dédié au jeu vidéo belge.

Les « petits » belges à la Gamescom 2017  actu geek

Bonjour Juan Bossicard, vous êtes présent ici à la Gamescom en partenariat avec les fédérations du gaming Flamande et Wallonne (Flaga et Walga), Screen.brussels cluster, Digital Wallonia, Flanders DC et Startups.be, l’accélérateur de startups belges. Vous avez mis en place ici à la Gamescom un stand pour présenter des jeux et des studios de développement indépendants belges. Que pouvez-vous nous dire sur ce qui a mené à la création de ce stand ?

Eh bien d’abord, il y a eu la prise de conscience qu’il y avait une industrie belge du jeu vidéo, qu’elle était très fragmentée, dont les acteurs ne s’était pas nécessairement organisés ensemble pour s’internationaliser et agrandir leur visibilité, et donc via le relais public, on a pu concentrer toute cette force, tous ces intérêts et sonder ces différents acteurs à propos de leurs principaux besoins, notamment au niveau de l’émancipation. Ce qui en est ressorti dans les premières demandes, c’est une présence à la Gamescom, l’Allemagne est tout de même à côté de la Belgique, et chaque entreprise ressentait le besoin d’exposer leur contenu, leurs jeux, à l’internationale et donc ce stand regroupe 16 entreprises de partout en Belgique qui viennent montrer leur talent et leurs jeux.

 

Les « petits » belges à la Gamescom 2017  actu geek

16 entreprises qui ne sont pas uniquement dans la conception de jeu mais aussi dans les services annexes, si j’ai bien compris ?

Alors il y a un peu de tout, c’est propre à la Belgique : il y a beaucoup de gens qui ont d’abord commencé par faire du service, soit de la post production, soit finaliser des produits pour d’autres studios, souvent étrangers, et petit à petit ils ont acquis et les compétences et les moyens pour développer leurs propres licences, parce que le financement des jeux vidéo reste une problématique en Belgique, et donc le fait d’allier service et produits permet d’à terme financer des jeux et des licences.

Les « petits » belges à la Gamescom 2017  actu geek

Et à part une présence à la Gamescom, qu’est-ce que les pouvoirs publics dans les trois régions du pays essayent de faire pour favoriser l’industrie du jeu vidéo en Belgique ?

Je vais parler d’abord de la région Bruxelloise, et ensuite je parlerai de ce que les trois régions font ensemble. Au niveau de la région Bruxelloise, on sponsorise les Brotaru. Les Brotaru, ce sont des réunions mensuelles où l’industrie du gaming bruxellois et par extension belge se retrouve dans un café. Ils y présentent les jeux qu’ils ont développés aux autres, mais c’est principalement un lieu de discussion et de rencontre. C’est le premier élément. On supporte et on finance également des « game jam », qui, à l’instar des start up week-ends, permettent à des gens de venir, l’espace d’un week-end, développer un jeu.

Les « petits » belges à la Gamescom 2017  actu geek

Nous soutenons également également la formation, principalement dans la VR, que nous considérons comme étant un secteur à fort potentiel dans le gaming et donc nous essayons de pousser tout ce qui est relatif à ce domaine. La région Bruxelloise vient également de lancer un nouveau projet qui s’appelle DigitYser, un espace de coworking orienté vers 3 matières spécifiques et complémentaires que sont la réalité virtuelle, l’intelligence artificielle et l’IoT. On y invite les concepteurs de jeux vidéo belges à venir s’approprier ce lieu, y organiser des événements et des rencontres, et éventuellement y travailler.

En ce qui concerne les trois régions en commun, nous avons la volonté d’étendre le Tax Shelter, ce mécanisme qui permet de défiscaliser certaines dépenses qui est actuellement seulement applicable au monde de l’audiovisuel traditionnel des films et des séries, et de le rendre compatible au monde du jeu vidéo afin de créer des conditions fiscales uniques pour que développer des jeux vidéo en Belgique devienne avantageux et compétitif par rapport à d’autres régions comme par exemple Vancouver au Canada où de tels incentives existent depuis de nombreuses années.

Les « petits » belges à la Gamescom 2017  actu geek

En 3 ans de présence du Belgian Games Booth à la Gamescom, la taille du stand n’a cessé d’augmenter, vous nous disiez d’ailleurs avant l’interview que vous aviez une volonté d’étendre encore cet espace dans les années à venir, considérez-vous qu’il y ait tant de créateurs de contenu et de développeurs belges qui ont des choses à montrer dans ce genre de salon ?

Il y en a de plus en plus ! Le pire pour un créateur de jeu vidéo, c’est de développer son jeu dans son coin et de ne jamais le sortir. Le fait de multiplier ces opportunités et de pousser les gens à s’exposer en présentant leur travail, ça leur permet de passer le pas et de montrer ce qu’ils ont fait, donc de donner une véritable chance à leur contenu. Il y a effectivement de plus en plus de gens qui osent montrer ce qu’ils font et qui se posent sérieusement la question de commercialiser leur produit. Ce genre d’opportunité leur permet d’accéder à un chemin tout tracé pour ce faire et donc de donner véritablement une chance à leur jeu.

Les « petits » belges à la Gamescom 2017  actu geek

Nous sommes donc dans la zone business de la Gamescom, donc l’objectif est vraiment de chercher des investisseurs et des gens qui vont vouloir miser sur les jeux qui sont présentés plutôt que de les présenter au public ?

Des investisseurs certes, des distributeurs également, mais aussi des recrues potentielles ! Trouver des gens qui pourraient rejoindre des équipes de développement avec leur expertise propre tout en gagnant en visibilité, que ce soit de la visibilité presse, ou autre médias comme les bloggeurs. Il y a vraiment de multiples raisons de venir ici à la Gamescom.

Eh bien, merci beaucoup Juan !

Avec plaisir !

Retrouvez le site de l’initiative Belgian Games en cliquant ici !

 

Commentaires
Tags : BelgianGamesIndustrydigitalwalloniagamescom2017wt

GET YOUR EMAIL UPDATES

We send out our lovely email newsletter with useful tips and techniques, recent articles and upcoming events. Thousands of readers have signed up already. Get a free WordPress eBook now.
Email address