close
#Innovations

La paralysie cérébrale des enfants combattue grâce à la robotique

Des chercheurs de l’institut national de la santé américain testent actuellement un exosquelette robotique pour combattre la diminution progressive de mobilité des enfants atteints de paralysie cérébrale. Des progrès remarquables ont été accomplis dans ce sens.

Les enfants souffrant de paralysie cérébrale peuvent être atteints d’une baisse sévère de mobilité, et donc d’autonomie au cours de leur existence.  Certains d’entre eux qui ont expérimenté la panoplie de troubles neurologiques causant ces problèmes de démarche sont atteints d’une déformation que l’on appelle « crouch gait » en anglais,  littéralement démarche accroupie, dont la caractéristique apparente principale est une posture avec pliure inhabituelle du genou. Jusqu’à 50% des gens souffrant de paralysie cérébrale arrête même de marcher à l’âge adulte, voir avant.

La paralysie cérébrale des enfants combattue grâce à la robotique  actu geek

Les chercheurs du National Institutes of Health (NIH) sont en train de tester un exosquelette robotique adapté aux jambes qui aiderait les enfants atteints de ce trouble neurologique à marcher plus aisément. D’après ces chercheurs, six des sept sujets participant à l’étude auraient montré des progrès certains en terme d’extension de la jambe et serait capables de marcher normalement seulement après 6 séances d’essais accompagnés. Ces exosquelettes sont largement plus qu’une attelle perfectionnée, ils supportent de manière active la démarche et la posture des enfants sans les dépouiller du contrôle de leurs mouvements.

La paralysie cérébrale des enfants combattue grâce à la robotique  actu geek

L’équipe de recherche vise à entreprendre des études à long terme pour voir si la démarche des enfants s’améliore de manière significative avec l’utilisation quotidienne de ces robots assistants. Ils veulent aussi découvrir si l’entrainement avec cet exosquelette peut améliorer la démarche naturelle non assistée et ainsi assurer mobilité et autonomie au plus grand nombre en traitant le crouch gait au plus tôt.

Les exosquelettes ne sont évidemment pas une grande nouveauté, bien sûr, puisque d’autres applications de cette technologie sont déjà développées notamment par l’Université d’Harvard, Hyundai, Lowe, ou encore Lockheed Martin, mais c’est la première fois qu’un groupe de chercheurs planche sur une application aidant les enfants atteints de paralysie cérébrale.

 

Commentaires
Tags : #newscerebralpalsyexoskeletonfeaturednih