close
#Applis

Une nouvelle menace se précise sur Facebook Messenger.

Une compagnie de cybersécurité a révélé la présence d’un vilain malware sur Facebook Messenger : un virus se répand depuis plusieurs jours sur l’application de messagerie instantanée. Le scénario est toujours le même, c’est à dire qu’un contact vous envoie un lien menant supposément à une vidéo, sur lequel il n’est évidemment pas du tout recommandé de cliquer.

Alors que les réseaux sociaux sont clairement devenus le vecteur de communication et d’information, voire de commerce principal de notre époque, ils n’échappent évidemment pas à la criminalité liée à cet écosystème. De plus en plus de gens croient ce qu’ils y voient et font confiance à ce qu’on leur transmet par ce biais.

Même avec une hygiène de surf irréprochable, nous sommes tous susceptibles de nous faire escroquer tant les moyens employés par les cyberarnaqueurs sont parfois retors. C’est le cas avec ce nouveau virus uniquement transmis avec le concours de votre liste d’amis et qui vous invite à cliquer sur un lien vidéo provenant prétendument d’une personne de confiance.

« When the victim clicks on the fake video, the malware redirects to a range of sites listing their browser, operating system and other vital information. According to their OS, they are redirected to other web sites. »

a déclaré David jacoby, chercheur en sécurité chez Kaspersky.

Une nouvelle menace se précise sur Facebook Messenger.  actu geek

Ca veut dire qu’en gros, dès que vous avez cliqué sur le lien vidéo corrompu, le virus est capable de déterminer votre configuration et d’autres informations essentielles sur l’appareil que vous utilisez pour surfer comme votre OS et votre navigateur. D’après cela, le virus va vous orienter vers la page ad hoc qui lui permettra de pleinement nidifier dans votre système et de se propager à votre liste d’amis par une injection de code Javascript.

Soyez donc bien attentifs si une fenêtre de votre navigateur apparaît, vous demandant d’installer une extension du type Flash ou tout autre extension Chrome, Firefox, etc. C’est juste vérolé. Cela dit, il faut relativiser, jusqu’à présent, Kaspersky fait juste état d’une campagne Adware, donc en gros, à part vous envoyer plein de pubs et récolter des infos à fins commerciales sur vous et vos amis, rien de plus grave.

Il va de soi qu’il va falloir cliquer à plusieurs reprises sur des liens suspects pour ce faire, mais David Jacoby et son équipe affirment néanmoins que le code de ce malware est particulièrement complexe et élaboré, donc la meilleure stratégie demeure d’être attentif à ce qu’on nous envoie en n’hésitant pas à vérifier avec l’auteur de l’envoi si ce message était volontaire.

Ah, et je vous vois venir, les Mac users… Non, vous n’êtes pas à l’abri non plus, puisque le virus cible autant les utilisateurs de Windows que de MacOS (et aussi sur Linux, pour les nerds qui rient sous cape dans le fond). Vous voilà prévenus.

Commentaires
Tags : #newscybersecurityfeaturedkasperskymalwaremessenger