close
#Applis#Gadgets

La Suisse, premier pays à autoriser la circulation de drones autonomes

Matternet, une société nord-américaine a obtenu en mars dernier l’autorisation des dirigeants helvètes pour déployer une flotte de drones autonome dans l’espace aérien suisse. Ces drones seront destinées à acheminer prélèvement sanguins et autres échantillons d’analyse des laboratoires aux hôpitaux et inversement. 

C’est une première mondiale dans l’univers du drone autonome, alors que diverses startups et même des grandes entreprises galèrent à obtenir ce type d’autorisation aux USA, un réseau de livraison aérien sera opérationnel et évidemment autorisé au dessus de zones urbaines denses. Ils sera destiné à l’échange de d’échantillons d’analyses entre les laboratoires et hôpitaux helvètes, ainsi que de produits médicaux. Ce projet en phase de concrétisation est mené par Matternet, une société américaine implantée en Suisse.

La Suisse, premier pays à autoriser la circulation de drones autonomes  actu geek
Les pods de Matternet

La particularité de ce réseau ajoutée par Matternet, outre le fait qu’il soit composé de drones autonomes, ce sont les stations de base installées dans chaque point de livraison. Ces stations d’accueil, en plus d’être des plateformes d’atterrissages, sont également des pods de recharge et des sortes de boîtes postales automatiques. Dès que l’engin se pose sur la plateforme, il délivre ou récupère dans un tiroir automatisé intégré des colis pouvant peser jusqu’à deux kilos. Les utilisateurs en charge de la livraison contrôlent la partie administrative, tels que l’ordre d’expédition ou la récupération du colis grâce à une application smartphone. En bref, création de l’ordre d’expédition par appli, récupération grâce à un QR code.

La Suisse, premier pays à autoriser la circulation de drones autonomes  actu geek
Les drones livreurs de sang de Zipline

Ces stations seront placées indifféremment au sol ou sur le toit des immeubles concernés, elles contiennent les batteries nécessaires aux drones pour continuer à voler puisque ceux-ci se déplacent tout de même à la bagatelle de 70 km/h, dépensant une belle quantité d’énergie. Matternet annonce qu’il fera voler dans un premier temps seulement un à deux drones par réseau, mais on ignore encore de combien de réseaux seront déployés au total. Cependant, la société américaine annonce déjà que si l’expérience est concluante, elle compte bien aussi poser ses valises (de drones) au Royaume-Uni et en Allemagne.

Ce n’est cependant pas tout à fait une première mondiale en terme de livraison médicales par drones autonomes, puisqu’une autre entreprise américaine, Zipline, exploite déjà cette méthode pour assurer des livraison de sang à transfuser au Rwanda depuis 2016, espérant étendre ce service à la Tanzanie dès 2018. On notera cependant que cela ne se déroule pas en zone urbaine dense.

Commentaires
Tags : #newsautonomedronesfeaturedmatternetsuissezipline